Le Honfleur

Le Normandie "Avant" les travaux

Le Normandie équipé des ses scrubbers à la sortie des chantiers de Santander en décembre 2014

Le Cap Finistère de retour sur la ligne d'Espagne en mars 2015

Le Barfleur a repris ses rotations sur la ligne Cherbourg Poole le 15 mai 2015

Le Mont St Michel équipé de ses filtres à fumée mi-décembre 2015

L'Armorique reprend ses rotations en mars 2016 équipé de ses filtres à fumée

Le Pont-Aven de retour en flotte en mars 2016

Transition écologique

Renouvellement de la flotte

Dans le cadre d’un investissement de 550 millions d’euros destiné à accompagner Brittany Ferries dans son développement et sa transformation, quatre nouveaux navires rejoindront la flotte au cours des prochaines années.

Le Honfleur, premier navire de la flotte alimenté au GNL, entrera en service en 2020 sur la ligne la plus fréquentée de la Compagnie, Caen-Ouistreham / Portsmouth. Puis trois navires de type E-Flexer, le Galicia, le Salamanca et son sistership le Santoña, tous deux également alimentés au GNL, arriveront respectivement fin 2020, printemps 2022 et printemps 2023 pour opérer sur les lignes longues depuis le Royaume-Uni vers la péninsule ibérique.

Le Honfleur, nouveau fleuron de la flotte Brittany Ferries

Actuellement en construction au chantier naval de Flensburger Schiffbau-Gesellschaft (FSG) en Allemagne, le Honfleur sera le premier navire de la flotte à être propulsé au Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

La coque du navire a été optimisée sur le plan hydrodynamique, ce qui, combiné à un système de propulsion gaz-électrique, permet de réduire sa consommation d’énergie. Le mode de propulsion GNL génère aussi moins de vibrations et de nuisances sonores, ce qui contribue à offrir aux voyageurs un plus grand confort.

Ses 1 680 passagers apprécieront l’élégance de son design intérieur, ses équipements dédiés au bien-être et à la détente pour une expérience unique du voyage en mer. Des prestations inédites, à la pointe de la technologie, seront proposées au voyageur : le Travel Lounge avec ses écrans et tablettes interactives, une galerie d’exposition digitale, des miroirs interactifs...

Le Honfleur sera l'un des navires les plus respectueux de l'environnement opérant sur la Manche lors de sa mise en service en 2020. Sa construction représente une nouvelle étape dans la transition écologique de la Compagnie. Elle fait suite à un investissement de 90 millions d'euros consacré à l'installation d'épurateurs de gaz d'échappement sur 6 de ses navires en 2015 et en 2016.

ADEME

Le projet HONFLEUR intègre des systèmes et des équipements GNL innovants dont le surcoût est en partie compensé par un soutien dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) opéré par l’Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME). Ce programme vise, pour le maritime, à financer des projets d’investissement dans des navires propres dont l’empreinte environnementale est réduite au-delà des normes communautaires en matière de protection de l’environnement.

.




















2015, année de transition énergétique


Depuis le 1er janvier 2015, la directive MARPOL VI visant à réduire les émissions de soufre, en mer du Nord, mer Baltique et en Manche , s'applique de plein droit à tous les navires. Brittany Ferries a mis en place un plan de transition écologique baptisé "Iroise", afin de se conformer à cette directive. Ce plan s’est déroulé sur 18 mois pendant lesquels six de ses unités ont été modifiées ; les travaux représentent un investissement global de 80 millions d'euros pour la Compagnie.


La convention MARPOL et l'annex VI


En septembre 2008, l'Organisation Maritime Internationale (OMI) a adopté, dans le cadre de la modification de la convention MARPOL annexe VI, une réduction de 1% à 0,1% de la teneur en soufre dans les carburants marins utilisés dans les zones SECA (Baltique, Mer du Nord, Manche) à partir du 1er janvier 2015. Plusieurs alternatives s'offraient aux opérateurs maritimes afin de se conformer à cette convention :

  • L'utilisation du gazole marine (GMO), seul carburant disponible avec une teneur en soufre de 0,1%
  • L'installation d'épurateurs de fumée sur les cheminées (scrubbers) pour réduire les émissions d'oxydes de soufre dans les gaz d'échappement
  • L'utilisation de gaz naturel liquéfié (GNL) qui nécessite des investissements très élevés au niveau des navires mais également pour les ports en ce qui concerne les infrastructures des stockage et d'approvisionnement.

Le projet Iroise de Brittany Ferries


Ce plan, dont l'objectif était de permettre à tous les navires de la Compagnie d'être en conformité avec les normes de MARPOL VI, a privilégié la solution des scrubbers. Cette solution technologique a été développée pour permettre aux navires existants de continuer à utiliser du fioul. Un système de filtration des gaz d'échappement permet, par le biais d'une réaction chimique provoquée lors du passage des gaz d'échappement dans le scrubber, de réduire le niveau des oxydes de soufre rejetés dans l'atmosphère au niveau réglementaire.
"Iroise", le plan de transition écologique de Brittany Ferries s'est organisé en deux phases s'étalant sur 18 mois. Pendant l'hiver 2014/2015, les navires Normandie, Cap Finistère et Barfleur ont été équipés de scrubbers, puis les navires Mont St Michel, Armorique et Pont-Aven sur la saison 2015/2016.
Ces travaux représentent un investissement conséquent pour la Compagnie,  à hauteur de 80 millions d'euros. 


Actualités

  • 28
    05/20
    Lettre de remerciement au Premier ministre Edouard Philippe
    > En savoir plus
  • 06
    05/20
    2020 : une année de défis pour Brittany Ferries
    > En savoir plus
  • 17
    03/20
    Nouvelles modifications des rotations passagers et fret de Brittany Ferries
    > En savoir plus

Témoignages

La parole aux collaborateurs du groupe, partenaires et institutions

Destinations

L'entreprise est fière de son engagement auprès des entreprises et dans le développement économique portuaire.

Métiers

La Brittany Ferries, une histoire de métiers assurés par des hommes et des femmes passionnés.

Haut